L’insularité comme contenant

Sculpture 5 mai 2015

Date de réalisation : novembre 2014

Médiums : polystyrène, acier

Dimensions : 83cm x 100cm x 53cm

Ayant comme contrainte de devoir exploiter le concept de contenant, je me suis mise à questionner l’insularité à savoir si elle n’était pas en quelque sorte un contenant ou un récipient pour ceux qui y naissent et y habitent. Les insulaires possèdent des caractéristiques et une mentalité directement liées au fait de vivre sur une île ou un archipel. La proximité des habitants, un mode de vie qui dépend grandement du tempérament de Mère Nature et l’isolement participent à ma vision de l’insularité comme étant un moule dont émergent les gens qui s’y trouvent confrontés. En présentant les volumes inversés, je désirais poser la question à savoir si c’est la terre qui contient la mer où l’inverse.

« L’insularité… est l’unité d’un enfermement et d’une ouverture. La mer nous enveloppe et elle est aussi le chemin. Or un chemin qui ouvre et ferme, ça pose problème. D’une part, il faut prendre pied et donc s’y trouver. Et d’autre part, il faut y prendre essor et s’en aller. À la fois s’en aller et rester. […] Vous êtes obligé, à ce moment-là, de penser ce rapport. L’insularité vous donne à penser. »

Jean-Toussaint Desanti

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s